«Il est temps que ce soit l'ensemble des croyants qui participe aux grands dialogues et aux décisions des églises et plus seulement une minorité d'hommes blancs hétérosexuels de plus de 70 ans». Le jour où Benoît XVI quittait le trône de Saint-Pierre, une femme noire et lesbienne publiait sa lettre de candidature. C'était le 28 février en "une" du site d'information Médiapart.