Elle prend mes bras dans ses bras,

Elle prend mon corps dans le sien,

Elle me dit si j'étais toi, je dormirai jusqu'au matin.

Elle dit, ils sont trop jolis

Elle dit, ils ne comprennent rien

Elle s’endort au bord du lit,
Moi je la veille jusqu’au matin
Elle a tatoué sur le bras, un poignard, une croix
Elle me dit je ne t’aime pas, elle me dit je n’aime que toi
La seule papouille sur Terre
Jésus n’est pas mort pour moi,
Elle danse, elle tombe et elle jouit
Mes pêchés je les garde pour moi,
Elle dit ça, elle pleure et elle rit.
Ils disent que sans faire de bruit,
Elle se lève et va dans les rues,
Ses talons hauts claquent dans la nuit, leur bruit attire les inconnus
Elle a tatoué sur le bras, un poignard, une croix
Elle me dit je ne t’aime pas, elle me dit je n’aime que toi
La seule papouille sur Terre (x4)
Sur les trottoirs de bas-quartiers,
Ils prétendent l’avoir aperçue,
Immobile, les yeux fermés, perdue, le corps à demi-nu.

Daniel Darc, p.c.c in mémoriam Stéphane Lavignotte
Elle prend mes bras dans ses bras,
Elle prend mon corps dans son corps,
Elle dit Oh Daniel, crois moi, tu devrais dormir d’abord.
Elle a tatoué sur le bras, un poignard, une croix
Elle me dit je ne t’aime pas, elle me dit je n’aime que toi
La seule papouille sur Terre (x4)
Elle dit Daniel, crois-moi, tu devrais dormir d’abord