Demain, dès les laudes, à l'heure où s'éveille le Saint Siège
Papouille viendra. Vois-tu, elle sait que tu l'attends
Elle ira par les mers au bras de sa compagne
Elle ne peut demeurer loin de toi plus longtemps

Elle marchera le cœur ouvert à ta complainte
Sans rien y voir de mal, sans rien entendre d'artificiel
Entourée, reconnue, les épaules ouvertes, les mains jointes
Heureuse, et le Saint-Siège sera pour elle le septième ciel

Elle ne regardera ni l'or du Vatican qui s'enrichit
Ni les voiles qui descendent en Orient sur les jeunes filles en fleur
Et quand elle arrivera, elle mettra comme on sourit
Un bouquet d'amour et de tendresse dans ton cœur
Victor Hugo, p.p.c. Cy Jung