Campagne officielle

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

"Chers cardinaux, Suite à la vacance du poste qu'occupait notre bien aimé Joseph Alois Ratzinger, je reviens vous proposer ma candidature comme 266e souverainE pontive."

«Il est temps que ce soit l'ensemble des croyants qui participe aux grands dialogues et aux décisions des églises et plus seulement une minorité d'hommes blancs hétérosexuels de plus de 70 ans». Le jour où Benoît XVI quittait le trône de Saint-Pierre, une femme noire et lesbienne publiait sa lettre de candidature. C'était le 28 février en "une" du site d'information Médiapart.

Lire la suite...

Rosa Luxembourg : "Pour que le représentant mondial de l’Eglise catholique cesse d’être le commis de la bourgeoisie capitaliste, des impérialistes et des hobereaux."

Le socialisme est le seul espoir de l’humanité. Le salut de l’homme n’est pas à chercher ailleurs et les défenseurs du peuple n’ont donc pas pour habitude de se mêler des affaires de religion.

Mais à cette heure de terrible effondrement économique que l’orgie capitaliste a laissé derrière soi et alors que le seul courage de quelques combattants libres nous sépare encore de la chute de notre société dans la barbarie, la Ligue spartakiste, que je représente, apporte son soutien le plus énergique à la candidature de la Papouille.

Pour que le représentant mondial de l’Eglise catholique cesse d’être le commis de la bourgeoisie capitaliste, des impérialistes et des hobereaux.

La religion, quel qu’elle soit, n’est pas l’adversaire de la Ligue spartakiste. L’ennemi de l’humanité c’est le capitalisme et sa dynamique mortifère.

Que l’Eglise Catholique renonce donc à servir celui-ci et se range enfin aux côtés de la masse prolétarienne et elle trouvera un allié en Spartacus.

Il est du devoir de l’Eglise d’élire enfin à sa tête la seule candidate apte à courageusement mettre en œuvre la réforme nécessaire de la maison catholique en rendant à la masse des croyants le pouvoir de détermination sur leur Eglise et en engageant vigoureusement celle-ci dans le seul vrai combat correspondant à ses valeurs primitives de justice, fraternité et liberté : celui pour la révolution socialiste internationaliste.

Rosa Luxembourg pour Spartacus  p.c.c. Marina Touilliez

Hugo Chavez : "Avec la papouille, la révolution bolivarienne au Vatican !"

Les Yankees croient s'être débarrassés de moi, ils se trompent ! Je suis dorénavant à la droite de Dieu. Et si je suis à sa droite, c'est qu'il n'y a pas plus à gauche que lui ! Qu'est-ce que j'y fait ? Dieu lui-même m'a nommé directeur de campagne de la Papouille dans la campagne du Vatican ! Ensemble, unis par la foi en Notre Seigneur Jésus Christ et en la force historique des pauvres, nous partons à l'assaut du système mondial dont l'actuelle dictature vaticane n'est qu'un laquais. Le Vatican se base-t-il sur l’inclusion ? Y a-t-il une once de démocratie ou d’inclusion à attendre du système vatican et mondial actuel ? Non, cette planète est régie par une dictature impériale, et depuis le paradis, nous continuons à l'attaquer sans relâche. L'Eglise est le maquis du monde et le paradis son focos inexpugnable. A bas la dictature impériale, ses laquais du Vatican et vivent les peuples, la démocratie et l’égalité sur cette planète !

Je suis fier de faire la campagne de la papouille car elle est – par son identité de femme noire, africaine et lesbienne - la belle représentante des pays écrasés par l’histoire qui nous est passée dessus comme un train.

Lire la suite...

Dicton populaire

Une Papouille vaut mieux que deux Karol Wojtya

Les partisanes : "Esprit, entends-tu les lesbiennes noires sur la cène."

Esprit, entends-tu les lesbiennes noires sur la cène.
Esprit, entends-tu les cris gourds du patriarcat qui blasphème
Ohé, chrétiens, démocrates et croyants, c'est l'alarme
Ce soir, l'hétérosexiste connaîtra la joie d'une femme que s'incarne

Les partisanes p.c.c Cy Jung

Jeannette Vermeesch-Thorez : « Et pourquoi pas une gonzesse ? Et puis quoi encore ? »

Déjà qu'en 1964, les Amérloques ont voulu rendre impuissante la classe ouvrière française en nous vendant du coca-cola. (Non pas le coca cola, la pilule, je veux dire). Ensuite ils ont fait Mai 68 pour ramollir le Mur de Berlin. On a vu le résultat.  Maintenant ils veulent mettre une négresse et une gouine (non pardon, je voulais dire une personne de couleur et une invertie) comme pape de Rome. Et pourquoi pas une gonzesse ? Et puis quoi encore ? C'est presque comme si on mettait un Tchétchène secrétaire du comité central. Le pape c'est une affaire sérieuse que tous les ouvriers français sont concernés pour le rapport de forces entre le progrès et le reste: le pape doit ni être un Polak ni un Boche, mais un Russe et un orthodoxe ! Si un nouveau pape est appelé araignée (non à règner), il faut que ce soit Joseph qu'était le père du Christ (l'immaculée contraception, c'est pas du pastaga). Ah ces Ricains

En souvenir de Jeannette p.c.c Patrick Silberstein

Léon Trostky : "La révolution épiscopale commence sur le terrain masculin blanc, se développe sur l'arène de la mixité et s'achève sur l'arène mondiale queer."

La révolution épiscopale ne peut être achevée dans les limites du pontificat masculin blanc et hétéro-sexuel-neutre catholique. Une des causes essentielles de la crise de l'église catholique vient de ce que les forces spirituelles qu'elle a créées tendent à sortir du cadre masculin blanc européen. D'où les fondamentalismes impérialistes d'une part, et l'utopie des États-Unis catholiques d'Europe d'autre part. La révolution épiscopale commence sur le terrain masculin blanc, se développe sur l'arène de la mixité et s'achève sur l'arène mondiale queer. Ainsi la révolution épiscopale commence par la candidature d'une femme noire africaine et lesbienne à la succession de Benoit XVI et devient permanente au sens nouveau et le plus large du terme : elle ne s'achève que dans le triomphe définitif de la nouvelle société sur toute notre planète.

Léon Trosky pcc Didier Epsztajn http://entreleslignesentrelesmots.wordpress.com/