Campagne officielle

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

"Chers cardinaux, Suite à la vacance du poste qu'occupait notre bien aimé Joseph Alois Ratzinger, je reviens vous proposer ma candidature comme 266e souverainE pontive."

«Il est temps que ce soit l'ensemble des croyants qui participe aux grands dialogues et aux décisions des églises et plus seulement une minorité d'hommes blancs hétérosexuels de plus de 70 ans». Le jour où Benoît XVI quittait le trône de Saint-Pierre, une femme noire et lesbienne publiait sa lettre de candidature. C'était le 28 février en "une" du site d'information Médiapart.

Lire la suite...

Dany Le Rouge : "Si l'on avait eu pareille candidate en 2012..."

Vous pensez bien que moi, juif, allemand, étudiant-gnangnan expulsé de France pour cause d'agit-prop' anarchiste, je ne peux que soutenir la candidature de Papouille, lesbienne, noire, africaine comme deux cent soixante-sixième souveraine poncive ! Si l'on avait eu pareille candidate en 2012, on aurait fait péter la sclérose démocratique ! Mais bon, on a placé nos espoirs dans le drakkar plutôt que dans la pirogue ! On a mal choisi notre époque. Une femme ne suffit plus. L'avenir, c'est le Sud !
Mobilisons-nous ! On s'est fait baiser en 68 par le grand Charles ; je suis trop vieux pour me taper aujourd'hui cent quinze cardinaux. Aidez-nous ! Défendons le Pacte de stabilité eurochrétien et faisons élire Papouille. Si nous y arrivons, promis, je retourne définitivement à Hambourg et vous n'entendrez plus jamais parler de moi.
— Chiche ?
Qui a dit ça ? CCD SS !!
Dany le Rouge, avec l'aimable contribution de Cécile D, p.p.c. Cy Jung

Jacques Lacan : "Érigeons la Papouille dans l'au-delà de l'imaginaire ! Emparons-nous de sa fonction symbolique !"

Quand je regarde l'Origine du monde, je pense invariablement à la Papouille. Il y a là quelque chose d'immanent à celles que l'on diffame, ces Pas-toutes que l'on confine dans le noir indigent présent en chaque objet de désir. Ce tableau a beaucoup inspiré mes Écrits et je pense qu'il pourrait inspirer la curie qui doit savoir que sa foi est structurée comme un langage, autant que la Papouille en la Topique revisite la Trinité. Au milieu de ces cuisses ouvertes, c'est l'Autre qui apparaît, qui implore et qui explose en provoquant la Toute-puissance au plus essentiel de l'abîme, celle qui invoque l'existence de Dieu.
Et c'est bien cela, la Papouille, un transfert, une passion qui nous dépouille de la mort et nous invite à la jouissance. C'est ce que je veux. Car je le crois aujourd'hui, le Nom du père est trop amer pour être si remarquable. Il nous faut sortir de nos visions primaires, reconnaître la blessure narcissique, ouvrir le champ, que la Papouille jouisse et jouisse en-corps de ce pouvoir de dire que si Dieu n'existe pas, rien ne vous empêche d'y croire, dans l'érection d'un inter-dit qui vient se placer en miroir du sujet.
Sait-on d'ailleurs que la Papouille est la sœur de la Papin ? On l'ignore alors que l'on devrait en tirer argument — je pourrais développer en une autre occasion — comme l'on ignore que tout objet de désir est source de pouvoir divin car de la jouissance à la puissance, il n'y a qu'un pas que seule une Papouille en déni du manque peut franchir sans crainte. Érigeons la Papouille dans l'au-delà de l'imaginaire ! Emparons-nous de sa fonction symbolique ! Et si vous n'avez jamais rien voulu entendre à mon discours, je conclurai en une phrase : la Papouille, c'est donner ce que l'on n'a pas à quelqu'un qui n'en veut pas (un phallus, par exemple). C'est Ça. Et rien d'autre.
Jacques Lacan (inédit), p.p.c. Cy Jung

BooBa : "Tombé pour Papouille"

15 dans le chargeur, 6 dans le barillet
Jte fais a manger, donne moi ton coeur, jpourrais pas y'arriver
Tellement d'ennemis, si peu d'alliés
Mais les seules qui t'entourent sont pratiquement tous folles à lier
Toc, toc, toc, sombre négro sur ton palier
T'attendent devant la basilique comme des merdes, laisse-les saliver
Tout niquer, tout niquer, tous les niquer, c'est ça l'idée.

Papouille m'a rendu fou, je suis fou d'elle
Je n'ai d'yeux que pour elle
La seule qui me convienne
Je suis tombé pour elle.

Booba p.c.c Léonie Lavignotte, Laetitia Albert

Eugène Pottier : Internationale

Debout ! les chrétiens de Luther,
Debout ! Les croyants de Calvin !
La liberté sonne dans tous les presbytères
C'est la Papouille qui vient !
De Benoît faisons table rase
Foule cardinale, votez ! Votez !
La chrétienté va changer de pape
Il n'était rien, Papouille sera tout !

C'est la lutte papale
Votez bien et demain
La Papouille fatale
Sera au Saint des Saints

Eugène Pottier p.c.c Cy Jung

Christine B. : "Non, je ne suis pas homophobe, ni raciste, ni sexiste ! Et pour preuve, je vous implore de faire de madame Papouille notre prochain Poncif."

Messieurs les cardinaux,
Vous ne pouvez ignorer ma foi et mon engagement auprès de l'Église catholique romaine alors que le monde traverse une crise morale et spirituelle qui n'a d'égale que la crise économique et financière qui détourne les plus pauvres du service de Dieu. La France, fille aînée de l'Église, se perd dans de soi-disant « avancées sociétales » qui nient l'évidence : la naturelle différence des sexes, celle qui fonde l'incontournable domination masculine, bras armé de la morale chrétienne qui nous est si chère ; la tout aussi naturelle différence des conditions et des naissances sans laquelle le juste équilibre colonialiste serait menacé au profit d'un égalitarisme dont on mesure encore les dégâts au pied du tombeau de Staline ; et la encore plus naturelle différence des « choix d'objet », comme dirait notre ami monseigneur Anatrella, différence qui autorise d'un côté la procréation et la multiplication des pains quand de l'autre la luxure est seule à avoir droit au chapitre.
Vous savez, messeigneurs, que je ne suis pas homophobe et que ce que je dénonce, ce ne sont pas les penchants contre-nature, mais leur érection en loi, en modèle, avec la crainte toujours plus forte que nos enfants veuillent tous devenir Garde suisse. Non, je ne suis pas homophobe, ni raciste, ni sexiste ! Et pour preuve, je vous implore de faire de madame Papouille notre prochain Poncif. Qui mieux qu'une femme, noire, lesbienne, africaine, opprimée, bafouée, violée, pourra défendre les valeurs de l'Église ? Elle aura vécu tous les affronts et aura su les pardonner parce que l'ordre des choses doit être celui-là. Oui ! Messeigneurs. Elle saura dire au monde que l'on peut garder la foi, la vivre pleinement en chasteté, même quand on a subi tous les outrages, surtout quand on les a tous subis.
Alors, de grâce. Laissez-vous guider par l'Esprit Saint aussi sûrement qu'il me guide. Élisez Papouille ! Et notre Église sera sauve. Enfin.
Christine B. p.c.c. Cy Jung

Jeannette Vermeesch-Thorez : « Et pourquoi pas une gonzesse ? Et puis quoi encore ? »

Déjà qu'en 1964, les Amérloques ont voulu rendre impuissante la classe ouvrière française en nous vendant du coca-cola. (Non pas le coca cola, la pilule, je veux dire). Ensuite ils ont fait Mai 68 pour ramollir le Mur de Berlin. On a vu le résultat.  Maintenant ils veulent mettre une négresse et une gouine (non pardon, je voulais dire une personne de couleur et une invertie) comme pape de Rome. Et pourquoi pas une gonzesse ? Et puis quoi encore ? C'est presque comme si on mettait un Tchétchène secrétaire du comité central. Le pape c'est une affaire sérieuse que tous les ouvriers français sont concernés pour le rapport de forces entre le progrès et le reste: le pape doit ni être un Polak ni un Boche, mais un Russe et un orthodoxe ! Si un nouveau pape est appelé araignée (non à règner), il faut que ce soit Joseph qu'était le père du Christ (l'immaculée contraception, c'est pas du pastaga). Ah ces Ricains

En souvenir de Jeannette p.c.c Patrick Silberstein

Léon Trostky : "La révolution épiscopale commence sur le terrain masculin blanc, se développe sur l'arène de la mixité et s'achève sur l'arène mondiale queer."

La révolution épiscopale ne peut être achevée dans les limites du pontificat masculin blanc et hétéro-sexuel-neutre catholique. Une des causes essentielles de la crise de l'église catholique vient de ce que les forces spirituelles qu'elle a créées tendent à sortir du cadre masculin blanc européen. D'où les fondamentalismes impérialistes d'une part, et l'utopie des États-Unis catholiques d'Europe d'autre part. La révolution épiscopale commence sur le terrain masculin blanc, se développe sur l'arène de la mixité et s'achève sur l'arène mondiale queer. Ainsi la révolution épiscopale commence par la candidature d'une femme noire africaine et lesbienne à la succession de Benoit XVI et devient permanente au sens nouveau et le plus large du terme : elle ne s'achève que dans le triomphe définitif de la nouvelle société sur toute notre planète.

Léon Trosky pcc Didier Epsztajn http://entreleslignesentrelesmots.wordpress.com/

Jean Genêt : "Que mon foutre sourd sur la curie comme l'Esprit saint sur ta corbeille blonde."

À monseigneur X, cardinal de quatre-vingt-six ans
Que ma pine en soit témoin, si épaisse qu'une mitre, c'est une Papouille qu'il nous faut mettre au balcon pour nous sortir du noir cachot ! Que mon foutre sourd sur la curie comme l'Esprit saint sur ta corbeille blonde. Ô ! mon amour de cardinal, viens, viens contre moi que je te baise afin que tu entendes la plainte de ceux que ton vil jugement opprime. Oublie nos querelles. Laisse tomber le paravent et ouvre-toi à ma rose que ta vue écarquille. Libère-toi de tes entraves, laisse ta chair jouir, et donne à notre Papouille, belle dame en fleurs, toute la liberté que sexe doit. Bois, ceci est mon sperme. Mange, ceci est ma queue. Viens, mon cardinal ! Bande ta crosse et arme ton goupillon. Jouis ! Jouis, dans mon cul, dans mes mains, dans mon cœur, viens. Je veux sentir ta goutte couler en mes reins, Dieu nous pardonne tant que Papouille, ma sœur, ma complice, nègre parmi les nègres, bonne parmi les bonnes, nous épargne la mort et nous guide vers le plus doux des destins. Ô ! mon cardinal. Viens.
Jean Genet p.c.c Cy Jung

Dominique SK : "On me sait désormais cochon."

Messieurs les cardinaux,

On me sait désormais cochon. On vous sait l'être aussi. Si notre prochain pape est une lesbienne, même noire, je pourrai me retirer parmi vous et ne plus jamais succomber à la tentation.

Et Dieu, qui sait, alors nous accordera son pardon.

Dominique SK p.c.c. Cy Jung