Campagne officielle

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

"Chers cardinaux, Suite à la vacance du poste qu'occupait notre bien aimé Joseph Alois Ratzinger, je reviens vous proposer ma candidature comme 266e souverainE pontive."

«Il est temps que ce soit l'ensemble des croyants qui participe aux grands dialogues et aux décisions des églises et plus seulement une minorité d'hommes blancs hétérosexuels de plus de 70 ans». Le jour où Benoît XVI quittait le trône de Saint-Pierre, une femme noire et lesbienne publiait sa lettre de candidature. C'était le 28 février en "une" du site d'information Médiapart.

Lire la suite...

Rosa Luxembourg : "Pour que le représentant mondial de l’Eglise catholique cesse d’être le commis de la bourgeoisie capitaliste, des impérialistes et des hobereaux."

Le socialisme est le seul espoir de l’humanité. Le salut de l’homme n’est pas à chercher ailleurs et les défenseurs du peuple n’ont donc pas pour habitude de se mêler des affaires de religion.

Mais à cette heure de terrible effondrement économique que l’orgie capitaliste a laissé derrière soi et alors que le seul courage de quelques combattants libres nous sépare encore de la chute de notre société dans la barbarie, la Ligue spartakiste, que je représente, apporte son soutien le plus énergique à la candidature de la Papouille.

Pour que le représentant mondial de l’Eglise catholique cesse d’être le commis de la bourgeoisie capitaliste, des impérialistes et des hobereaux.

La religion, quel qu’elle soit, n’est pas l’adversaire de la Ligue spartakiste. L’ennemi de l’humanité c’est le capitalisme et sa dynamique mortifère.

Que l’Eglise Catholique renonce donc à servir celui-ci et se range enfin aux côtés de la masse prolétarienne et elle trouvera un allié en Spartacus.

Il est du devoir de l’Eglise d’élire enfin à sa tête la seule candidate apte à courageusement mettre en œuvre la réforme nécessaire de la maison catholique en rendant à la masse des croyants le pouvoir de détermination sur leur Eglise et en engageant vigoureusement celle-ci dans le seul vrai combat correspondant à ses valeurs primitives de justice, fraternité et liberté : celui pour la révolution socialiste internationaliste.

Rosa Luxembourg pour Spartacus  p.c.c. Marina Touilliez

Jeannette Vermeesch-Thorez : « Et pourquoi pas une gonzesse ? Et puis quoi encore ? »

Déjà qu'en 1964, les Amérloques ont voulu rendre impuissante la classe ouvrière française en nous vendant du coca-cola. (Non pas le coca cola, la pilule, je veux dire). Ensuite ils ont fait Mai 68 pour ramollir le Mur de Berlin. On a vu le résultat.  Maintenant ils veulent mettre une négresse et une gouine (non pardon, je voulais dire une personne de couleur et une invertie) comme pape de Rome. Et pourquoi pas une gonzesse ? Et puis quoi encore ? C'est presque comme si on mettait un Tchétchène secrétaire du comité central. Le pape c'est une affaire sérieuse que tous les ouvriers français sont concernés pour le rapport de forces entre le progrès et le reste: le pape doit ni être un Polak ni un Boche, mais un Russe et un orthodoxe ! Si un nouveau pape est appelé araignée (non à règner), il faut que ce soit Joseph qu'était le père du Christ (l'immaculée contraception, c'est pas du pastaga). Ah ces Ricains

En souvenir de Jeannette p.c.c Patrick Silberstein

Woodie (Guthrie) sez : "Alors, oui, donnez moi du rouge !"

Yep ! C’est un’ candidature comm’ ça qui m’donnerait envie d’êtr’ cardinal ! Just’ pour voter ! C’te candidate, ça donn’ l’idée d’un monde qui r’ssemble à un monde qui ressemble à que’qu’ chose : le monde dans l’quel on vit, la vach’rie en moins. Je m’rappelle qu’les riches ont tué Jésus-Christ parc’qu’il parlait pour les pauvres. C’est toujours du côté des pauvres qu’on d’vrait attendre ceux qui prétendent parler pour lui. Des pauvr’s et d’tous ceux, et d’tout’ celles qui s’en prenn’nt plein la gueule. C’est pas que j’lui souhaite qu’on nous la tue, à la papesse. C’est just’ que j’souhaite qu’elle soit pas avec ceux qui nous écrasent. C’est pas trop d’mander, j’crois. Alors, oui, donnez moi du rouge, un chapeau rouge, un manteau rouge – j’ai toujours été un rouge, et j’suis sûr que j’ f’rais un bon cardinal. Just’ pour voter. Et aussi pour dire à mes collègues du conclave : votez pour elle nom de Dieu, c’est elle qui r’ssembl’ le plus à Jésus-Christ ! Yep !

Woodie Guthrie pcc Laurent Lévy